« T’es lesbienne ? »

Bonsoir les chats,

Tout le monde a bien fini de décuver suite à la finale de la Coupe du Monde ? Grand moment de bonheur pour la footix que je suis, superbe soirée qui a suivi, c’était un évènement formidable dont je me souviendrai toujours. Je ne pouvais pas rêver meilleure pause dans mes révisions.

J’ai ce foutu concours qui arrive dans quelques semaines et ça me ronge nuit et jour. Je suis stressée à en crever. Avant cette échéance, il y en a une autre … j’ai 25 ans dans 10 jours. C’est arrivé bien plus vite que prévu, si vite que j’ai même du mal à y croire. A ce propos je vous laisse ma liste de cadeaux : Reebok Club C 85 en 39 1/2, la Trinity XS de Cartier (t54), la GMT-Master II sur le bracelet Oyster en or rose, le Premier Flirt de Lancel  en noir (Taille L), un voyage en Italie et un nouvel iPhone. Oui c’est la même liste tous les ans depuis 10 ans, et oui, chaque année je me rends tristement compte que je n’ai pas de millionnaire à portée de main pour financer mes goûts de luxe (un jour je serai femme de footballeur). Et comme d’habitude je vais me mettre à pleurer de bonheur comme une madeleine quand on va m’offrir un bracelet en coquillages « parce qu’il m’a fait penser à toi ». Incorrigible. 

A quasiment 25 ans, il m’est arrivé une pépite il y a quelques mois : je me suis faite draguer par une fille. Alors par « me faire draguer par une fille » j’entends pas juste qu’elle m’a lâché trois sourires dans un bar, parce que ça c’était déjà arrivé, mais bien elle tente sa chance sérieusement.

Et vous savez quoi ? C’était incroyable. Cette meuf est merveilleuse. Alors j’arrête le suspens immédiatement, il n’y a pas eu de relation (de quelque forme que ce soit). J’ai bien compris que j’avais la profonde envie de faire ma vie avec un homme pour un million de raisons différentes. Mais voila, j’ai toujours été du genre à être plus attirée par l’âme que par son enveloppe charnelle. J’ai tellement d’affection et d’admiration pour cette femme que j’aurais vraiment pu l’aimer comme on aime sa moitié et pas comme on aime son pote. 

Par contre j’ai été très surprise des réactions diverses et variées auxquelles j’ai été très confrontée.

La première catégorie concernait le fait qu’il soit impossible que je puisse pencher pour une fille parce que j’aimais trop les mecs (merci j’ai eu la sensation d’être le jaguar ultime). Mais j’ai une grande nouvelle pour vous, j’adore la vanille et pourtant parfois je prends une glace au chocolat. Il est temps d’arrêter de penser qu’il y a une opposition totale entre aimer une femme ou un homme, ce qu’on aime c’est une personne, une façon d’être, un caractère. Moi j’aime les chefs de meute, les gens têtus, possessifs, généreux et qui ont le sang chaud. Il se trouve que cette fois-ci c’était une meuf. Bon très bien on va faire avec. Là je parle bien de sentiments pas d’autre chose.

La seconde catégorie, et là j’ai la quasi-totalité de mes potes mecs qui vont se sentir concernés, c’est quand j’ai eu l’impression de pouvoir réaliser un fantasme et ça m’a énormément dérangée. Je m’explique, tous les mecs de mon entourage, qu’ils aient un penchant beauf ou pas, ont eu la même réaction : « Pitié si tu te la tapes je peux être là stpppppp ou fais-moi une vidéooooo ». Putain vous êtes lourds de ouf. Je suis plutôt bon délire, à bien vouloir rigoler mais là vous avez sali le truc. S’il s’était passé quoi que ce soit c’était pas pour satisfaire vos fantasmes de bas étage, payez vous un abonnement porno, c’est à ça que ça sert. Ah ça vous intéresse beaucoup moins quand je vous demande votre avis sur mes histoires de mecs ! Sans rancune je vous aime quand même. 

Et enfin, le meilleur pour la fin « Mais t’es lesbienne ? ». Alors celui-là il était cadeau. Pompon sur la Garonne. Jackpot 777. C’est quoi ce foutu besoin de mettre une étiquette sur tout et d’obliger les gens à déclarer haut et fort leur homosexualité ? Alors pour le coup, ce n’est absolument pas mon cas, mais si ça l’avait été j’aurais trouvé ça ouf qu’on me demande un truc pareil. On ne m’a jamais demandé si j’étais hétéro et je crois que tout le monde s’en tape d’ailleurs. Mais alors en 25 ans je déclare une fois que j’apprécie une fille qui me drague et ça y est on me voit déjà sur un char à la Gay Pride. Franchement je n’en reviens pas. En fait c’est ça le problème avec l’homosexualité, tant qu’on assimilera pas que c’est aussi normal que l’hétérosexualité on aura un soucis d’homophobie. Il est quand même temps d’arrêter de stigmatiser les relations sentimentales et de prendre comme premier critère de définition le genre des personnes concernées. C’est ridicule point barre. En vérité je crois que si tu as une relation homosexuelle pour la première fois, tu n’as même pas le temps de te demander si vraiment tu as envie que ce soit sérieux, si ça va marcher entre vous, si vous n’avez pas de divergences d’opinions … parce que comme apparemment il faut vite l’assumer tout de suite au grand jour, le temps de la légèreté et des débuts hasardeux n’a même pas la possibilité d’être. Finalement dans une relation homosexuelle, j’ai l’impression que tu as déjà tellement de soucis extérieurs à affronter que les problèmes internes passent au second plan. 

Alors je ne sais pas si c’est moi qui suis trop tranquille ou si c’est le reste du monde qui est trop réac mais c’est grave. Et pourtant, dieu sait que je suis bien loin des considérations de genre (Cf le monsieur qui n’est pas un monsieur et qui n’est pas français parce qu’il est libanais), mais parfois c’est trop. Je n’ose même pas imaginer la souffrance d’un ado ou d’un jeune adulte qui ne comprend pas trop ce qui lui arrive dans son coeur et dans son corps et qu’on vient emmerder avec des questions bien trop intrusives et indiscrètes pour satisfaire une curiosité malsaine. Et surtout des questions qui vont parfois amener des critiques et des jugements. Mais merde tant que vous, vous chopez ce que vous voulez, ça vous fait quoi de savoir qui couche avec qui ? Vous dormez mieux la nuit ? Je ne sais pas, ça me dépasse.

Bref, j’étais déjà agacée par l’homophobie avant cette histoire mais alors maintenant je suis ingérable sur ce sujet. Je ne tolère plus rien. Et tant mieux, ça suffit d’être souple.

Plein d’amour, pour tous (comme le mariage, aller hop). ❤

Publicités

2 réflexions sur « « T’es lesbienne ? » »

  1. Je vote pour que ce soit les gens qui sont cons hahha ! Cet article est très beau et très bien écrit et je pense que c’est des choses que j’aurais pu ressentir également, c’est la preuve de l’authenticité de l’amour ! Des bisous d’amour ❤

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close