J’ai 24 ans

Et voilà, on a atteint septembre et il paraît que l’été est fini. Je ne vais pas me plaindre j’en ai plus que profité : île de la Réunion, Cap Ferret, Espagne, Fête du Cognac, Biarritz, Paris entres autres pour ce qui est des destinations, et les vacances ont également été riches en concerts, fêtes et autres réjouissances…

L’été est aussi un moment spécial pour moi puisqu’il y a mon anniversaire le 27 juillet, en plein milieu. J’ai donc eu 24 ans cette année. Habituellement ça se passe plutôt bien cette gentille progression vers la mort, pardon la maturité, mais cette année j’ai un peu flippé. 

Pour vous situer les choses, quand il s’agit de mon anniversaire, je suis comme une enfant : je compte les mois, les jours, je veux le fêter 50 fois, et j’estime qu’il dure du 30 juin au 15 septembre (oui mon chat t’es encore dans les temps pour m’offrir des pivoines ou tout autre cadeau). Mais cette année j’ai moins fait la maligne qu’à mon habitude. Pour la première fois j’ai eu peur et j’ai trouvé que tout ça passait beaucoup trop vite. Jusqu’ici je ne m’inquiétais pas tellement de cette idée de temps qui passe, je suivais mon chemin sans trop de pression, je validais toutes les étapes au fur et à mesure et c’était suffisant. 

Et puis là c’est venu d’un coup, il y a quelques mois, j’ai commencé à me poser des questions et bonjour l’angoisse. Que vais-je faire de ma vie professionnelle ? Est-ce que je ne suis pas en train de faire toutes ces études pour rien ? Et ma vie sentimentale, qui a coulé aussi profondément que le Titanic, à quel moment je vais plonger la récupérer ? (Non je n’exagère jamais).  Je sais qu’on se pose tous plus ou moins ce genre de questions, mais j’ai toujours lutté au maximum contre mes angoisses démesurées et j’avais tendance à me marrer quand je voyais les autres paniquer. Et puis là c’est mon tour.

« Bordel mais Laurie tu ne vas jamais rien réussir, tu vas te planter, et en plus tu vas te planter toute seule, ta vie va être un enfer. » Voilà ça c’est à peu près le discours que je me tiens régulièrement. Deux choses à noter : d’une part je suis à un âge où beaucoup de mes amis vivent en couple, pensent à se marier (hallelujaaaaaaaah), achètent de l’immobilier, sont diplômés … alors forcément je me compare et j’ai l’impression que rien ne va ; d’autre part cette comparaison m’amène à me déprécier de plus en plus, à être exigeante à l’extrême avec moi-même et à me maltraiter. Et là franchement ça devient critique. Je n’ai nullement besoin de ça.

Donc je me suis un peu calmée, j’ai un peu mis la clim, et j’ai essayé d’être un peu objective avec moi-même. Finalement je ne m’en sors pas si mal dans tous les domaines. Et ma vie est très loin d’être un enfer, je me marre beaucoup trop et je ne fais à peu près que ce que j’ai envie.

Histoire de recentrer les priorités je me suis fait une petite liste d’objectifs : avoir mon concours, reprendre le sport parce que je suis fatiguée d’être gaulée comme une twingo, lire encore plus, garder mon corps en bonne santé et surtout arrêter de me comparer à qui que ce soit car je le fais toujours de manière à m’enfoncer. Je travaille à me convaincre que chacun a son propre chemin, et qu’ils se valent tous tant qu’on choisit de les suivre avec enthousiasme (mais qu’est-ce que j’ai l’impression d’être une connasse de hippie bobo à sortir des trucs pareils :’) ).

Bref, le cap des 24 ans a été un peu compliqué, mais c’était un mal pour un bien. C’est toujours utile de se mettre des petits coups de pression. Enfin, on en reparle dans 322 jours (ben oui j’ai dit que je comptais les jours).

Soyez heureux ❤

Publicités

2 commentaires sur « J’ai 24 ans »

  1. Tu verras dans quelques années, quand tu auras pris le temps de vivre. Certains de tes amis, qui se marient actuellement, seront déjà en phase de divorce. Et toi? Tu te délecteras d’avoir pris le temps pour te connaitre et savoir clairement ce que tu voulais. Aucun signe de la vie n’arrive par hasard et chaque obstacle doit t’aider à avancer. Si ce n’est pas le bon moment, c’est que ce n’est pas le bon moment; c’est aussi simple que ça!!! Profite et sois heureuse maintenant et ce, même si c’est un combat quotidien (je sais de quoi je parle)! ❤

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s